Les Maisons remarquables

Cette maison fut construite après la guerre de 14 entre 1920 et 1925 pour un docteur de Saint Denis, le docteur LEBON.



La villa des Tamaris

A partir de 1900, une nouvelle donnée économique va bientôt changer les usages de la commune, jusqu’ici tournée vers la vigne, les céréales, le varech et la pêche à pied. C’est le tourisme. Un passage, de plus en plus important, de touristes va donner à Saint-Denis une physionomie de station balnéaire. Déjà deux hôtels existent, un troisième se construit, « Les Tamaris », puis un quatrième, rue du Port, dans les années 1920.





La maison Guillotin

La première maison remarquable en entrant dans le bourg de Saint-Denis, demeure seigneuriale de Nicolas Guillotin de Fougères. Contrairement à la légende répandue au début du siècle, et qui a cours encore en 1982, ce Guillotin n’a rien de commun avec le docteur du même nom, inventeur de la guillotine. Nicolas Guillotin de Fougères, désireux d’enrichir son île, présenta en 1781 un mémoire sur la culture du ver à soie, dans le but de développer Oléron.

Les commentaires sont fermés